TICKET – Bonn pérennise ses « parcmètres » pour prostituées

L’appareil fonctionne comme un horodateur : pour 6 euros il délivre un ticket, valable de 20 heures à 6 heures. Le système ne cible cependant pas les automobilistes mais les prostituées de la ville de Bonn.

La municipalité de l’ancienne capitale de la RFA vient de pérenniser sa taxe, mise en place l’an dernier dans le cadre d’une harmonisation fiscale. La prostitution est légale outre-Rhin et soumise à l’impôt sur le revenu. Elle avait été justifiée par le fait que les « travailleurs du sexe » faisant le trottoir étaient plus difficiles à imposer que ceux exerçant dans des établissements.

En cas de fraude, la prostituée reçoit un premier avertissement avant d’être soumis à une amende et risque à terme une interdiction d’exercer. Dans un communiqué, la Ville reconnaît toutefois la nécessité de mener « des contrôles intensifs sur place ». Mais ces derniers « sont amortis » par les recettes, précise la porte-parole de la municipalité. Avec un montant fixe, indépendant du nombre de clients satisfaits chaque nuit, la taxe a rapporté 250 000 euros en 2011…

Lire la suite…

Incendie à Saint-Nicolas-lez-Liège

Un chalumeau qui servait à fixer du roofing sur un toit a provoqué un violence incendie, mardi en début d'après-midi, dans une maison de la rue des Houillères, à Saint-Nicolas-lez-Liège. Le feu s'est rapidement propagé au reste de la maison ainsi qu'aux habitations mitoyennes. Les habitants des trois immeubles ont été évacués et devront être relogés, les maisons étant inhabitables. En fin d'après-midi, les pompiers de Liège et la protection civile se trouvaient toujours sur place afin de poser une bâche sur le toit de la maison d'où est parti l'incendie.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

Appréhendé pour des menaces par téléphone au 101

La police a déféré au parquet de Liège, mardi en fin d'après-midi, un Liégeois âgé de 31 ans. Il a été identifié par sa voix comme étant l'auteur d'un coup de téléphone de menace, lundi après-midi, au service 101. L'homme avait proféré des menaces, déclarant qu'il allait venir perturber l'ordre au Commissariat Wallonie, au centre de Liège, ajoutant qu'il fallait préparer les gilets pare-balles. La voix a été reconnue sur la bande enregistrée au 101 parce que quelques heures plus tôt, l'homme avait été contrôlé alors qu'il était en possession de bijoux volés. Le suspect a été appréhendé lundi soir alors qu'il revenait de Maastricht. L'homme se trouvait dans un état second pour avoir consommé de la drogue et il n'a pu être entendu que mardi. L'homme nie les faits mais le dossier a été mis à l'instruction.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

Marcourt enterre le rapport Laplace

On reparle une fois encore du rapport de Laplace sur l'avenir de la sidérurgie liégeoise. Le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt , en réponse à des questions parlementaires, a jugé aujourd'hui impossible de donner suite au rapport controversé du consultant Laplace-conseil sur la sidérurgie liégeoise, et ce en raison "de ses incohérences intellectuelles". Il relève dans le document des éléments "non argumentés, non étayés et incohérents... ce qui démontre son caractère intérimaire". Il a assuré que le gouvernement wallon n'acceptait pas le caractère "irréversible" - selon Laplace-conseil - de la fermeture de la phase à chaud à Liège, précisant que les pouvoirs publics examinaient toutes les pistes envisageables. Le Liégeois a aussi regretté que la SOGEPA, "qui est gardienne de la discrétion de ce type de document, n'ait pas préservé sa confidentialité jusqu'au rapport définitif. Il y a là une responsabilité importante de l'auteur de la fuite", annonçant une réunion mercredi au sein de cette société. Un second rapport commandé au bureau Syndex connaît pour sa part du retard en raison de demandes de données confidentielles au géant de la sidérurgie, mais devrait être rendu en février, selon le ministre.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

Assises de Liège : deux condamnations pour meurtre

Le verdict aux Assises de Liège est tombé : Après 7 heures de délibérations et de motivation de leur décision, les jurés de la cour d'Assises de Liège ont reconnu Mohamed El Fassi, 63 ans, et Kamel Ben Othman, 60 ans, coupables du meurtre de Chokri Messaoudi commis le 7 novembre 2002 à Liège à la suite d'une transaction portant sur une importante quantité de drogue. Radhi El Benna, le troisème accusé, a lui été acquitté, comme l'avait proposé l'avocat général, au bénéfice du doute. Kamel Ben Othman était jugé par défaut. Il avait pris la fuite en France après les faits et n'avait pu être localisé. L'arrêt sur les peines est attendu dans la soirée.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

Hamoir réclame un million d’euros au fédéral

La commune de Hamoir dispose d'un service d'incendie qui couvre son territoire mais aussi celui des communes d'Anthisnes, de Ferrières, de Comblain et d'Ouffet. Un service qui lui coûte cher ! Aujourd'hui, le bourgmestre réclame plus d'un million d'euros au gouvernement fédéral. Un montant dû qui handicape fortement la commune dans sa gestion quotidienne.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)