Outremeuse : prévoir l’après-théâtre de la Place

Dans un peu plus d'un an, le Théâtre de la Place en Outremeuse prendra ses quartiers à l'Emulation, face à l'Université. Le batiment Place de l'Yser sera détruit. Il faut dès lors penser à la reconversion du quartier. Les riverains sont invités à donner leurs avis, une deuxième réunion a eu lieu il y a quelques jours.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

L’Université de Liège a besoin de vous pour une enquête sur le surpoids

Afin de mieux aider toutes les personnes qui souffrent de problèmes de poids (soit 50% de la population), l’ULg lance une grande enquête auprès des gens concernés. Comment vivez-vous votre surpoids? Avez-vous des problèmes de santé? Et le regard des autres sur vous?

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

Première belge au CHU de Liège: une dissection aortique traitée par cathétérisme

L'équipe du centre médico-chirurgical d'intervention cardio-vasculaire du CHU de Liège a annoncé mercredi avoir réalisé une première belge: le placement d'une prothèse par voie endovasculaire chez une patiente souffrant d'une dissection de l'aorte ascendante. La dissection aortique est une maladie rare et mortelle qui se caractérise par la formation d'une poche de sang dans l'épaisseur de la paroi de l'artère. La maladie est difficile à diagnostiquer et peut être traitée chirurgicalement ou par médicaments, selon les cas. Les travaux du Professeur Christoph Nienaber, cardiologue à l'hôpital universitaire de Rostock et professeur à l'Université de Liège, ont permis d'offrir une troisième option aux patients: le placement d'une prothèse par voie endovasculaire. Ce traitement par cathétérisme est beaucoup moins lourd que l'intervention chirurgicale classique. Les patients porteurs d'une dissection de l'aorte descendante peuvent bénéficier de cette approche depuis plusieurs années. Le traitement est désormais adapté aux personnes atteintes d'une dissection de l'aorte ascendante. En un an, neuf patients ont été soignés de cette manière par le Professeur Nienaber, dont un au CHU de Liège. Opérée en décembre 2011, la patiente liégeoise se porte bien.

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

A Liège, le Navibus a pris l’eau !

Coup d’arrêt pour le Navibus à Liège, projet de Christian Binet !

Rappelons que Christian Binet avait présenté ce projet dès 2008 et que celui-ci avait été soumis en 2010 à DN&T, spin-off de l’ULg, sous la direction de André Hage, en vue de réaliser une étude de faisabilité de ce projet de bateau-bus sur la Meuse liégeoise. Le rapport de la société DN&T avait été rendu dès mai 2011.

Le ministre Henry en charge de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité vient de confirmer devant le Parlement Wallon que le Navibus ne lui apparaît pas de manière évidente comme un mode de transport public réellement pertinent, plus efficace que le tram en l’occurrence puisqu’il ne va pas plus vite, qu’il transporte nettement moins de voyageurs, et il dessert un moins grand nombre de stations, et il n’offre pas les mêmes correspondances de multimodalité. Et vraisemblablement, il coûte plus cher.  Cela fait quand même beaucoup de difficultés et bien qu’il n’exclut rien, à ce stade, il n’a aucune démonstration que ce serait un moyen pertinent, plus efficace que les autres. Si c’était le cas, il n’aurais aucun problème à réexaminer les choses mais au stade actuel, il n’a pas d’élément en ce sens.

Le Ministre précise également que les promoteurs de ce projet a été reçue à son cabinet à l’automne 2010, alors que leur dossier en était encore au stade du concept et qu’à ce moment, ils devaient encore réalisée une étude technique plus poussée  pour concevoir avec précision le type de bateau à utiliser. L’objectif des promoteurs était de savoir dans quelles conditions la région pourrait intervenir dans les coûts d’un tel
service. La conclusion de cette réunion fut la suivante : une intervention éventuelle de la région dans les coûts d’exploitation d’une telle offre ne serait envisageable que si une réelle valeur ajoutée à l’offre actuelle en vue de répondre à des besoins de mobilité avérés était atteinte.

Pour le Ministre une intervention ne serait également envisageable que si le coût de transport par passager à charge de la région ne dépasse pas les coûts actuels du transport par bus. Sinon, cela n’aurait pas beaucoup de sens. Il ne serait pas responsable de financer une offre qui, dans une enveloppe donnée, diminuerait globalement le volume et la qualité du service de transport en commun. La base de comparaison qui leur a été communiquée est le coût moyen actuel du kilomètre
parcouru en autobus.

L’analyse des éléments évoqués dans la presse par les promoteurs en les comparant à l’offre de bus ou à l’offre de tram présente un intérêt limité sous l’angle d’une offre de transport public. Le Navibus n’offre pas les mêmes atouts de multimodalité ou de simple correspondance avec le réseau bus et rail que le tram. D’autre part concernant les aspects financiers et budgétaires, les promoteurs de ce projet se font fort de fournir les Navibus, mais ils comptent sur les pouvoirs publics pour équiper les stations à construire en rives de Meuse, et pour subventionner ce mode de transport comme un mode de transport public.

Et le Ministre de conclure : « En conclusion, le Navibus ne m’apparaît pas de manière évidente comme un mode de transport public réellement pertinent, plus efficace que le tram en l’occurrence puisqu’il ne va pas plus vite, qu’il transporte nettement moins de
voyageurs, et il dessert un moins grand nombre de stations, et il n’offre pas les mêmes correspondances de multimodalité. Et vraisemblablement, il coûte plus cher. Cela fait quand même beaucoup de difficultés. »

Le Navibus est donc renvoyé dans la spirale des projets qui tombent à l’eau…

 

Une City Parade 2012 très “ hot ” à Liège (photos)

Soleil. Température de fête. Jeunes filles se trémoussant sur de la musique électro et ambiance “ m’as-tu vu ” sur les chars: cette édition 2012 de la City Parade a été très chaude jeudi à Liège. Notre photographe n’en a pas raté une miette. Découvrez sa galerie la plus sexy...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

Les Special Olympics à Seraing du 16 au 19 mai

La 31e édition des Jeux Nationaux Special Olympics, réservés aux athlètes ayant un handicap mental, débute ce mercredi jusqu'au 19 mai en région liégeoise, principalement sur le site du centre sportif du Bois de l'Abbaye à Seraing et sur certains sites de l'Université de Liège au Sart-Tilman.

[...] (→ Lire la suite...). - (Source : RTBF info - Regions Liege)