Herstal: policier blessé à la kalachnikov après un hold-up

Un policier de Herstal a été blessé à la jambe par un truand armé d'une kalachnikov, mercredi soir, alors qu'il tentait d'intervenir lors d'un braquage sur un bateau-citerne. Peu avant 22h, des individus cagoulés et armés ont braqué un bateau de ravitaillement pour péniches situé sur le canal Albert, à hauteur du boulevard Zénobe Gramme. Prévenue, la police est arrivée rapidement sur place et a tenté de s'interposer. L'un des braqueurs a fait feu et blessé un policier à la jambe. Les malfaiteurs ont pris la fuite. L'agent blessé a été emmené à l'hôpital. L'enquête a été confiée à une autre zone de police.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

Jean-Michel Javaux cité pour présider le CHU de Liège

Le co-président d'Ecolo Jean-Michel Javaux, qui abandonnera cette fonction dans quelques semaines, est cité pour présider le conseil d'administration du CHU de Liège, rapporte jeudi La Libre Belgique. Selon le quotidien, "il y aurait même, d'ores et déjà, un accord politique entre les partis sur le sujet". L'intéressé lui-même se montre plus prudent. "La politique hospitalière me passionne et j'ai même travaillé comme étudiant au CHU. J'y connais beaucoup de gens. Mais il n'y a pas d'accord politique pour le moment. A court terme, je ne vois rien se formaliser", a-t-il indiqué à La Libre Belgique. "Plusieurs mandats arrivent à échéance en 2012, 2013 et 2014. J'ai aussi de l'intérêt pour des structures comme la Sowalfin , la SRIW . Mais rien ne se décidera de toute façon avant les élections communales d'octobre 2012", a-t-il précisé.

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

ArcelorMittal a gagné 70 millions d’euros sur les quotas CO2 en 2011

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a empoché en 2011 environ 70 millions d'euros en revendant les quotas de C02 reçus gratuitement dans les pays où il possède un site d'exploitation, selon le rapport annuel transmis à l'autorité boursière américaine, dont L'Echo fait état ce jeudi. Le groupe entend réinvestir ce montant dans des projets d'économie d'énergie. En 2010, ArcelorMittal avait enregistré un gain de 105 millions d'euros au titre des quotas de CO2. L'Echo ne dispose pas de chiffres officiels concernant les quotas octroyés en Région Wallonne. D'après le service d'étude du PTB, ArcelorMittal aurait perçu des droits d'émission d'une valeur de 236 millions d'euros sur trois ans .

Lire la suite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : RTC)

Herstal: le policier blessé par un tir de Kalachnikov lors d’un hold-up est hors de danger

Un policier de la zone de Herstal a été blessé ce mercredi vers 22h alors qu’il intervenait sur un hold-up. Des malfrats venaient d’attaquer une péniche chargée de ravitailler en carburant les autres bateaux. Ils ont accueilli la police à la Kalachnikov.

[...] (→ Lire la suite...). - (Source : Sudpresse)

Liège Expo 2017 lance une vaste campagne à la rencontre des citoyens

Dans moins de 9 mois, on saura si Liège accueillera l’Expo de 2017. Le comité a donc lancé une vaste opération. Le but est d’aller à la rencontre des citoyens à travers tout le pays et de recueillir leur soutien. Les animateurs de Liège 2017 sillonnent la province.

[...] (→ Lire la suite...). - (Source : Sudpresse)

Jean Wauters en cassation

Jean Wauters, son épouse, Hélène Schollaert, et Maurice Cabo se sont pourvus en cassation contre l’arrêt de la cour d’appel de Liège de juin dernier. Celle-ci les avait condamnés à une simple déclaration de culpabilité et à d’importantes confiscations pour notamment un détournement d’environ 9 millions d’euros au préjudice de l’asbl Village n°1 Reine Fabiola. Une décision de la Cour de cassation est désormais attendue pour la fin février.

Jean Wauters, ancien président du Village n°1, son épouse, Hélène Schollaert, ainsi que Maurice Cabo, ancien directeur du Village n°1 étaient soupçonnés d’avoir détourné près d’un milliard de francs belges, entre 1985 et 1995, au détriment des personnes handicapées séjournant au Village n°1. Les détournements avaient été évalués ensuite à environ 9 millions d’euros. Cet argent avait notamment été investi par Hélène Schollaert dans l’immobilier privé.

Après que la Cour de cassation ait cassé l’arrêt de la cour d’appel de Bruxelles acquittant les trois intéressés, ceux-ci avaient été à nouveau jugés, à Liège cette fois, en juin dernier. La cour d’appel avait alors considéré bel et bien établies les préventions de faux, usage de faux, détournements, blanchiments, escroqueries, association de malfaiteurs et organisation criminelle à charge des trois prévenus. Le juge liégeois avait ainsi condamné les prévenus à de simples déclarations de culpabilité étant donné le dépassement du délai raisonnable mais avait également prononcé des confiscations de près de 7 millions d’euros ainsi que des indemnités d’environ 6 millions et demi à payer aux parties civiles. Les condamnés se sont pourvus en cassation contre cet arrêt de la cour d’appel de Liège. La cour de cassation rendra ainsi une décision le 29 février prochain…

[…] (→ Lire la suite…)(Source : RTC)