L’horreur à Liège: Mathis Pondant (18 ans, de Bastogne), tabassé pour son GSM puis écrasé sur le boulevard de la Sauvenière

L’horreur à Liège: Mathis Pondant (18 ans, de Bastogne), tabassé pour son GSM puis écrasé sur le boulevard de la Sauvenière L’état de Mathis Pondant est encore très préoccupant. Ce jeune Bastognard de 18 ans était sorti avec un ami. En rentrant, ils ont été violemment pris à partie par quatre individus. Roué de coups, le jeune étudiant a été projeté sur un passage pour piétons du boulevard de la Sauvenière, à hauteur du numéro 92. Une première voiture a pu l’éviter, la seconde l’a écrasé. Mais plutôt que de s’arrêter, les quatre jeunes qui se trouvaient à bord ont pris la fuite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

L’horreur à Liège: Mathis Pondant (18 ans, de Bastogne), tabassé pour son GSM puis écrasé sur le boulevard de la Sauvenière

L’horreur à Liège: Mathis Pondant (18 ans, de Bastogne), tabassé pour son GSM puis écrasé sur le boulevard de la Sauvenière L’état de Mathis Pondant est encore très préoccupant. Ce jeune Bastognard de 18 ans était sorti avec un ami. En rentrant, ils ont été violemment pris à partie par quatre individus. Roué de coups, le jeune étudiant a été projeté sur un passage pour piétons du boulevard de la Sauvenière, à hauteur du numéro 92. Une première voiture a pu l’éviter, la seconde l’a écrasé. Mais plutôt que de s’arrêter, les quatre jeunes qui se trouvaient à bord ont pris la fuite...

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

Liège: auteur d’une bagarre dans « Le Carré » et d’un vol de GSM, il a prétendu avoir fait une blague à sa victime

Le parquet a requis vendredi des peines de 120 et 180 heures de travail contre deux individus auteurs de plusieurs faits désagréables de vols avec violences commis dans le «carré» de Liège. L’un d’eux, arrêté dans sa fuite par des policiers, avait soutenu avoir fait une blague en s’emparant du GSM d’une jeune fille.

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

Liège: ils étaient près de 2000 à chasser le Pokemon hier à la Boverie (photos et vidéo)

Liège: ils étaient près de 2000 à chasser le Pokemon hier à la Boverie (photos et vidéo) Dimanche après-midi avait lieu la quatrième concentration du jeu Pokemon Go dans le parc de la Boverie à Liège. Ce dernier était noir de monde, tous le nez rivé sur leur GSM à la chasse aux Pikachu, Bulbizarre et autres Psykokwak.

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

Accident ferroviaire à Saint-Georges: le conducteur du train de passagers distrait par son GSM peu avant la collision

Accident ferroviaire à Saint-Georges: le conducteur du train de passagers distrait par son GSM peu avant la collision Différentes données techniques indiquent que le conducteur du train de passagers qui a percuté le 5 juin un train de marchandises à Saint-Georges-sur-Meuse était distrait par son GSM, rapporte mardi L’Echo.

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse Huy-Waremme)

Enquête: le GSM bien trop utilisé au volant parmi les chauffeurs du TEC Liège-Verviers

Enquête: le GSM bien trop utilisé au volant parmi les chauffeurs du TEC Liège-Verviers Téléphone au volant, danger au tournant. Et pourtant, certains chauffeurs du TEC ne se privent pas de téléphoner pendant leur service, avec ou sans kit mains libres… Interpellés par nos lecteurs, nous avons décidé de mener l’enquête. Avec des résultats édifiants: malgré l’interdiction formelle du téléphone par le règlement du TEC, celui-ci est encore fort répandu chez les conducteurs de bus.

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse)

Cellule terroriste de Verviers: interpellé avec un GSM d’Abaaoud, Omar Damache nie avoir rencontré ce dernier

Cellule terroriste de Verviers: interpellé avec un GSM d’Abaaoud, Omar Damache nie avoir rencontré ce dernier Le prévenu Omar Damache, qui avait été interpellé le 17 janvier 2015 en Grèce deux jours après l’assaut policier à Verviers, a nié mardi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, connaître ou même avoir rencontré Abdelhamid Abaaoud. L’homme a toutefois été arrêté en possession d’un des téléphones du chef présumé de la cellule de Verviers tué par les forces de l’ordre françaises cinq jours après les attentats de Paris.

[...] (→ Lire la suite...) - (Source : La Meuse Verviers)